Mon aproche

A l'image du corps malade et de son fonctionnement, la souffrance psychique est déterminée, me semble-t-il, par des blocages et des inhibitions qui touchent des parties-organes plus ou moins vitales de l'appareil psychique et finissent par en empêcher un fonctionnement fluide et adéquat.

A l'opposé, la santé psychique semble correspondre à une sorte d'harmonie entre les multiples parties du système psychosomatique, capable de générer un certain bien-être émotionnel et corporel, ou, pour le dire d'une autre manière, de produire une « énergie » positive bienfaisante pour le corps et la psyché.

Le but de mon travail

Donner la parole aux différentes parties internes de la psyché, conscientes et inconscientes, dans une sorte de psychodrame intime, afin qu'elles prennent du sens et communiquent entre elles, afin de lever blocages et inhibitions et pour que l' « énergie » circule plus ou moins librement entre elles, tel me paraît être le but de mon travail.

L'écoute

L'écoute que je peux offrir est l'élément fondamental de mon approche clinique. Vient ensuite le regard, le mien, que "je propose" à certains moments, sous forme d'interprétations, à mes patients. Au centre du travail thérapeutique il y a toujours ce que mes patients font de mon écoute, de mon regard et de leurs récits : leur reconstruction. Mon écoute, mon regard, leur reconstruction, tout cela se déroule à l'intérieur de la rencontre, toujours originale et unique, entre chacun de mes patients et moi.

Une danse

La rencontre psychothérapeutique est semblable à une danse: la musique donne le rythme et le cadre, et les danseurs, à l'intérieur de ce cadre, évoluent en harmonie l'un à côté de l'autre et laissent parler librement leur corps, c'est-à-dire leur inconscient à travers le corps. Le résultat est toujours une création à deux.